Jeudi, 25 juillet 2024

Dossier - Dossier

Politique: Morsi s’oriente vers le tout contrôle en Egypte

Les manifestants abandonnent le palais présidentiel d’Ittihadiya, à Héliopolis, pour exprimer leur colère non loin, devant le palais d’Al-Qobba. Les adversaires de Morsi s’y réunissent pour protester contre les mesures à venir qu’ils estiment « moubarakiennes ».


Politique: Le musellement des médias en cours

Le Conseil consultatif durcit le ton contre les médias. Une commission chargée d’évaluer leur performance entame ses activités et un projet de loi pour le contrôle du contenu des programmes est en plein débat


Police égyptienne: Vers des pouvoirs élargis

De nombreux signes laissent percevoir un renforcement prochain des pouvoirs de la police. Même si, à l'heure actuelle, seule une décision du ministre de l'Intérieur et la loi sur le droit à manifester donnent plus de prérogatives aux forces de l'ordre.


11 février: Une politique plutôt terne à l’étranger

Morsi s'est peu démarqué de son prédécesseur en politique étrangère. Même si des visites symboliques ont été organisées en Iran, au Soudan et en Algérie, les pierres angulaires restent Washington et Tel-Aviv.


11 février: L'Egypte, championne de la corruption

Répandue dans tous les secteurs de l’économie, la corruption est loin d’avoir disparu, malgré les nombreuses promesses politiques d’y mettre un terme.


Hassan Nafea: « Morsi doit d’abord apaiser les revendications des citoyens »

Hassan Nafea, politologue, affirme qu’aucune comparaison n’est valable entre le régime de Moubarak et celui de Morsi, tant que le contexte et l’expérience de chacun sont différents.


11 février : Multiplication des atteintes aux libertés

A genoux sous le régime de Moubarak, les libertés individuelles restent précaires sous Morsi. Arrestations violentes, intimidations, tortures et limogeages arbitraires n'ont jamais cessé.


11 février: Toujours sur la même voie

Les politiques économiques de Morsi ressemblent à celles de Moubarak. Les inégalités sont croissantes, alors que l'éducation et la santé sont sacrifiées au profit du secteur privé.


11 février : La chute inachevée

Deux ans après la démission de Hosni Moubarak, l’Egypte peine à trouver son équilibre, aussi bien dans la rue qu’en politique. C’est que le nouveau président islamiste met en place des politiques qui ressemblent, trait pour trait, à celles de l’ancien régime.


Egypte: Morsi sur le gril

Scènes d’affrontements avec la police, violences à l’égard d’activistes, suivies de leur mort, et entêtement du régime à rester inflexible sur sa façon de gouverner...Les événements de ces derniers jours sont bien loin des attentes post-révolutionnaires et l’avenir du pays apparaît d’autant plus bouché.


Crise politique: Les salafistes et le FNS, union et divisions

Le parti salafiste Al-Nour et des membres du Front national du salut ont rédigé une initiative politique commune. Beaucoup s’insurgent contre ce rapprochement jugé contre nature.


Le politologue Ezzeddine Choukry: « Le régime doit accepter l’équilibre politique dans la gestion du pays »

Le politologue Ezzeddine Choukry estime que le président Morsi doit faire des concessions pour empêcher les recrudescences de violence dans la rue égyptienne.


Crise politique: Le martyr de trop

Une marche partant de la mosquée d'Al-Nour vers le palais présidentiel a été organisée samedi 2 février en l'honneur de Christy, tombé sous les balles des policiers. Témoignages d'une souffrance.


Crise politique: La police égyptienne continue de frapper à l’aveugle

Les récentes scènes de violences policières, filmées en direct, dévoilent un peu plus les méthodes de cette institution très critiquées. Le ministère de l'Intérieur semble incapable de se réformer au risque de provoquer une révolution.


Crise politique: L’initiative d’Al-Tayyeb tourne court

Sortant d'un silence trentenaire, Al-Azhar a invité tous les partis politiques à prendre leurs responsabilités et à signer un traité de non-violence. Saluée dans son ensemble, l'initiative n'a cependant eu aucun impact dans la rue.


Contestations: Les mouvements se durcissent

Les violences prennent une ampleur inquiétante dans le pays avec, en toile de fond, le deuxième anniversaire de la révolution du 25 janvier. En réaction, le président Morsi opte pour la solution sécuritaire tandis que son appel au dialogue est rejeté par l’opposition.


Contestations: Un calme relatif

Alexandrie: Des rassemblements étaient organisés vendredi comme partout à travers le pays pour le deuxième anniversaire de la révolution. Des heurts ont éclaté entre la police et des manifestants qui ont brûlé des pneus.


Contestations: Quand la colère explose

L’anniversaire de la révolution de 2011 à Suez a été marqué par 8 morts dans la journée de vendredi. Affrontements et manifestations se poursuivent malgré l’état d’urgence décrété dimanche soir.


Le politologue Moustapha K. Al-Sayed: « L’intervention militaire est une preuve de l’échec du régime »

Selon le politologue Moustapha Kamel Al-Sayed, l’escalade de la violence en Egypte résulte de la politique de sourde-oreille adoptée par le régime de Morsi, trop occupé à protéger son pouvoir.


Contestations: Les militaires sont de retour

La présence de l’armée dans le rues égyptiennes et donc sur la scène politique pose beaucoup d’interrogations sur les raisons et significations de cet appel.


  136 137 138 139 140