Samedi, 20 juillet 2024

Dossier - Dossier

Quelle transition pour l’Egypte ?

L’Egypte va-t-elle à nouveau connaître un régime autoritaire, proche de celui de Moubarak, suite à la destitution de Mohamad Morsi ? Certains le pensent, d’autres non. Etat des lieux.


La police sur la sellette

Tirs à balles réelles, répressions violentes, arrestations massives … Le couvre-feu et l'état d'urgence laissent le champ libre à la police pour sévir contre les manifestants pro-Morsi, les activistes et les journalistes. Depuis Moubarak, rien ne semble avoir changé …


Sadek Al-Mahdi : l’opposant en zone grise

L'opposition contre Béchir ne cesse d'attirer davantage de contestataires de tous bords. Arrêt sur les principales figures.


Les Forces de consensus national

La carte de l'opposition soudanaise fait apparaître de profondes divisions. L'opposition politique, regroupée en 2010, s'est alliée avec plusieurs mouvements armés réunis au sein des Forces révolutionnaires soudanaises, elles-mêmes divisées pour des questions ethniques ou religieuses.

Soudan : l'espoir est en marche

Malgré la répression de Khartoum, la contestation entamée le 23 septembre dernier contre le régime de Omar El-Béchir continue. Les Soudanais croient au changement.


Le politologue Ammar Ali Hassan : la confrérie est quasi dissoute sans verdict juridique

Le politologue Ammar Ali Hassan, spécialiste des mouvements islamistes, estime qu’après l’interdiction de leurs activités, les Frères musulmans retourneront à la clandestinité.

Activités des Frères : l’identification semble impossible

L'interdiction des activités de la confrérie n'aura qu'un impact limité. La plupart des associations ou des entreprises leur appartenant utilisent des montages administratifs rendant impossible leur affiliation à la confrérie.


La traque des Frères

Gels des fonds, blocage des activités et arrestations en série, la confrérie des Frères musulmans, sans statut légal, subit l'une des pires répressions de son histoire. Son parti politique résiste, mais il est menacé par les amendements qui seront apportés à la Constitution.


Confrérie : la justice dit tout et son contraire

En 65 ans, l’histoire de la confrérie a été marquée par de nombreux revirements de la justice quant à son existence légale. De régime en régime, la confrérie a été dissoute, autori­sée, tolérée, puis de nouveau interdite.


Interdire les partis religieux : un faux débat

à l'expérience politique des Frères musulmans, la notion de parti religieux est remise en cause. Si des limites doivent être précisées entre politique et religion, une interdiction globale semble difficile à mettre en place.


Egypte-Palestine : les barbelés de Rafah, histoire d’un enfermement

Le seul point de passage entre l'Egypte et la bande de Gaza n'est ouvert qu'exceptionnellement. Le poste-frontière de Rafah suit les aléas d'une situation politique complexe qui se préoccupe peu des besoins des Palestiniens.


Frères - Hamas : des relations inaliénables ?

Par ses liens avec les Frères musulmans, le Hamas est accusé, souvent à tort, de menacer la sécurité nationale. Les deux organisations poursuivent depuis longtemps des objectifs bien différents.


Barakat Al-Fara : « L’Egypte n’a jamais cessé de jouer son rôle de médiateur dans le dossier interpalestinien »

Barakat Al-Fara, ambassadeur palestinien au Caire, souligne que les relations avec l’Egypte ne dépendent pas du régime en place et qu’un canal de discussion existera toujours entre les deux parties.


Egypte-Palestine : une médiation en dents de scie

Depuis la détérioration des relations entre le Fatah et le Hamas en 2007, Le Caire joue le rôle de médiateur entre les deux parties. Un rôle qui a connu des succès, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.


Egypte-Palestine : l’heure des démêlés

Les relations égypto-palestiniennes touchent le bas-fond. Tandis que l'armée pourchasse les djihadistes dans le Sinaï, le Hamas, qui dirige la bande de Gaza, est accusé de tous les maux, et une campagne féroce est lancée contre les Palestiniens dans les médias égyptiens.


Les oubliés de la révolution

Malgré les promesses, les victimes de la révolution du 25 janvier n'ont jamais été indemnisées, à quelques exceptions près. Une situation jugée « aberrante » par les activistes des droits de l’homme.


L'Egypte peine à juger son passé

Toujours en cours, le jugement du régime de Moubarak ne semble pas en mesure de punir les crimes du passé. Les enquêtes ont échoué à réunir les preuves nécessaires contre les accusés

De longs discours, et rien de concret

Depuis la révolution du 25 janvier, la justice transitionnelle est à l'ordre du jour. Après la chute des Frères, un ministère est spécialement créé pour gérer ce dossier. Mais aucune avancée n'a été réalisée.


  126 127 128 129 130