Jeudi, 13 juin 2024

Dossier - Dossier

Egypte: Les nouveautés de la Constitution

Outre l’amendement des clauses de la Constitution de 2012, le comité des 50 a introduit 18 nouveaux articles, dont la majorité se rapportent aux droits et aux libertés ainsi qu’aux fondements de l’Etat. En voici des exemples.

Amr ElShobaky: La nouvelle Constitution est un pas en avant

Pour Amr ElShobaky, politologue, ancien député et membre du comité des 50, la nouvelle Constitution en cours de rédaction sera meilleure que la précédente en matière de libertés et de droits des citoyens.

Le rêve lointain de la justice sociale

L'amendement des articles se rapportant aux droits économiques et sociaux des citoyens est jugé insuffisant pour réaliser la justice sociale, l'une des revendications de la révolution.

Droits fondamentaux : peut mieux faire

Malgré des avancées sur les droits de l'homme, davantage de progrès est attendu dans le projet de nouvelle Constitution.

Constitution : les manoeuvres vont bon train

La commission chargée de réviser la Constitution de 2012 a commencé à approuver à huis clos des textes. Le débat sur la place de la religion sous les Frères musulmans est remplacé par celui sur le statut des militaires.

« La décision de rétablir le championnat n’est pas propre à nous »

Seif Zaher, membre de la Fédération égyptienne, s’exprime sur la crise actuelle du football égyptien et présente sa vision pour régler cette crise.


Industrie du football :Dans l'attente du coup d'envoi

Depuis deux ans, le football égyptien se meurt. Plusieurs clubs sont au bord de la faillite, les joueurs ne sont plus payés tandis que les matchs et les programmes télés sont annulés. Au-delà des enjeux sécuritaires, c'est l'avenir d'une industrie pesant des milliards de livres qui est en jeu.


Les Ultras : quand il n'est plus question de foot

Apparus en 2007, les groupes Ultras animaient d’abord les gradins des stades égyptiens avant de se mêler de politique en affrontant les forces de l’ordre lors du 25 janvier 2011. Depuis, leur image est surtout associée à la violence.

Ahmed Abd-Rabou: sous prétexte de lutte contre le terrorisme, les libertés sont écrasées

Ahmed Abd-Rabou, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire, estime que les craintes d’un retour à un régime proche de celui de Moubarak sont largement justifiées. Pour lui, une nouvelle révolution n'est pas à exclure.

La corruption a de beaux jours devant elle

Les gouvernements qui se sont succédé depuis le 25 janvier ont tous suivi les politiques économiques en place sous Moubarak. Les hommes d'affaires proches de l'ancien régime ont toujours autant de pouvoir alors que les lois ouvrant grand la porte à la corruption continuent d'être en vigueur.


Quelle transition pour l’Egypte ?

L’Egypte va-t-elle à nouveau connaître un régime autoritaire, proche de celui de Moubarak, suite à la destitution de Mohamad Morsi ? Certains le pensent, d’autres non. Etat des lieux.


La police sur la sellette

Tirs à balles réelles, répressions violentes, arrestations massives … Le couvre-feu et l'état d'urgence laissent le champ libre à la police pour sévir contre les manifestants pro-Morsi, les activistes et les journalistes. Depuis Moubarak, rien ne semble avoir changé …


Sadek Al-Mahdi : l’opposant en zone grise

L'opposition contre Béchir ne cesse d'attirer davantage de contestataires de tous bords. Arrêt sur les principales figures.


Les Forces de consensus national

La carte de l'opposition soudanaise fait apparaître de profondes divisions. L'opposition politique, regroupée en 2010, s'est alliée avec plusieurs mouvements armés réunis au sein des Forces révolutionnaires soudanaises, elles-mêmes divisées pour des questions ethniques ou religieuses.

Soudan : l'espoir est en marche

Malgré la répression de Khartoum, la contestation entamée le 23 septembre dernier contre le régime de Omar El-Béchir continue. Les Soudanais croient au changement.


Le politologue Ammar Ali Hassan : la confrérie est quasi dissoute sans verdict juridique

Le politologue Ammar Ali Hassan, spécialiste des mouvements islamistes, estime qu’après l’interdiction de leurs activités, les Frères musulmans retourneront à la clandestinité.

Activités des Frères : l’identification semble impossible

L'interdiction des activités de la confrérie n'aura qu'un impact limité. La plupart des associations ou des entreprises leur appartenant utilisent des montages administratifs rendant impossible leur affiliation à la confrérie.


La traque des Frères

Gels des fonds, blocage des activités et arrestations en série, la confrérie des Frères musulmans, sans statut légal, subit l'une des pires répressions de son histoire. Son parti politique résiste, mais il est menacé par les amendements qui seront apportés à la Constitution.


  126 127 128 129 130