Dimanche, 03 mars 2024

Opinion

L’Egypte et la question palestinienne ?

Il serait injuste de considérer l’Egypte comme un simple médiateur dans la question palestinienne.

Que se passe-t-il en Libye ?

Le parlement libyen basé à l’est a voté, le 16 mai, la suspension du premier ministre Fathi Bashagha et son remplacement par son ministre des Finances, Oussama Hamad, invoquant son échec à tenir sa promesse d’entrer dans la capitale Tripoli (ouest), siège du gouvernement adverse dit d’unité nationale de Abdul Hamid Dbeibeh.

Percée syro-turque

La Turquie et la Syrie ont franchi une étape importante vers la normalisation de leurs relations, grâce à la médiation de la Russie et de l’Iran.

Sommes nous au seuil d'un nouvel ordre mondial et d’un nouveau mouvement des non alignés ?

Au moment où le conflit fait rage en ukraine, l’ordre mondial se trouve au seuil d’une nouvelle configuration bipolaire.

Les vicissitudes du mouvement national palestinien

Ce 14 mai marque le 75e anniversaire de la Nakba, ou « catastrophe » en arabe, date de la fondation de l’Etat d’Israël en 1948, de l’expulsion traumatisante de plus de 750 000 Palestiniens de leurs terres et de la démolition de près de 500 de leurs villages.

L’épanouissement américain entre guerre et paix

Des dangers et des défis sont ressentis dans le monde entier à cause de l’implication des Etats-Unis dans des combats prolongés, en plus du grand nombre de bases et d’arsenaux américains répandus de part et d’autre dans le monde.

Vers une réintégration arabe de la Syrie ?

Le prochain sommet arabe, prévu le 19 mai en Arabie saoudite, serait dominé par la question de la réintégration de la Syrie dans la Ligue arabe.

L’Europe et l’équilibre entre l’Amérique et la Chine

Les idéologies ne régissent plus les relations internationales comme ce fut le cas à l’heure de la guerre froide.

Pétrodollar et dédollarisation

Pendant des décennies, le dollar a été la principale monnaie utilisée pour acheter du pétrole.

Manoeuvre de diversion

Que veut au juste Benyamin Netanyahu ? En autorisant l’intervention musclée des forces d’occupation israéliennes sur l’Esplanade des mosquées à Jérusalem le 5 avril, le chef du gouvernement israélien a provoqué une escalade des tensions non seulement dans les territoires palestiniens, mais aussi dans l’ensemble de la région.

Vers un nouvel ordre au Moyen-Orient ?

La chine a accueilli, le 6 avril, les ministres saoudien et iranien des Affaires étrangères, scellant la réconciliation entre leurs deux pays, annoncée le 10 mars à Pékin.

L’Ethiopie enfonce le clou

L’Ethiopie a annoncé cette semaine que les préparatifs du quatrième remplissage du barrage de la Renaissance ont commencé et que désormais « 90 % des travaux de construction du barrage étaient achevés ». Ces déclarations sont certes irresponsables.

Riyad se tourne davantage vers l’Est

L’Arabie saoudite a approuvé le 28 mars son adhésion à l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) en tant que « partenaire de dialogue », précurseur de l’octroi de l’adhésion à part entière.

Après l’échec de Washington, Pékin réussira-t-il ?

Un pur hasard a voulu que la signature de l’accord saoudo-iranien sous les auspices chinois coïncide avec le 20e anniversaire de l’invasion de l’Iraq par les Etats-Unis.

Le dilemme de Netanyahu

Après une semaine de protestations massives en Israël, le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a fini par geler son projet de loi sur la refonte de la justice.

Un ordre mondial en agonie

Aujourd’hui, nous sommes témoins de l’agonie de l’ordre mondial, mais nous ne savons ni combien de temps ce processus durera, ni les événements qui surviendront.

Vers une normalisation syro-saoudienne

L’Arabie saoudite et la Syrie se préparaient à reprendre leurs relations diplomatiques après l’Aïd Al-Fitr, la fête musulmane du petit Baïram, dans la deuxième quinzaine d’avril.

Réalisme politique

Avec l’accord saoudo-iranien, l’annonce d’un rétablissement imminent des relations égyptoturques et la visite, cette semaine, du président syrien, Bachar Al-Assad, aux Emirats arabes unis, la carte géopolitique du Moyen-Orient est en passe de changer.

Percée chinoise au Moyen-Orient

Lorsque l’Arabie saoudite et l’Iran ont annoncé, le 10 mars, le rétablissement de leurs relations diplomatiques, une grande partie du monde a été stupéfaite, non seulement à cause de cette percée inattendue après de longues années d’animosité, mais également en raison de la tierce partie qui a parrainé la réconciliation, la Chine: une première au Moyen-Orient.

La surprise de l’accord saoudo-iranien

Pendant les fêtes, les Chinois souhaitent aux autres de vivre des moments excitants.

 1 2 3 4 5